Les Français multiplient les supports pour s’informer sur la vie locale

Edition 2015 du baromètre

Edition 2015 du baromètre

La dernière livraison du baromètre de la communication locale Epiceum – Harris interactive est riche de nombreux enseignements. On peut d’abord en retenir que la professionnalisation des services de communication dans les collectivités – et tout particulièrement dans les mairies – porte ses fruits. Parmi les 17 moyens « pour s’informer sur la vie locale » (supports papier ou digitaux, contacts

directs, événements, médias…), le plus utilisé et apprécié reste le bulletin municipal (79 %) ; relativisons quand même cet auto-satisfecit de communicant public en notant que près de 40 % des moins de 25 ans ne le lisent pas. L’établissement et l’animation du lien avec eux s’effectuera sans doute par le biais du digital qui poursuit sa montée en puissance à travers sites internet et applis ; mais là aussi les services de communication des collectivités locales y trouveront–ils matière à valoriser leur travail puisqu’on remarque une sensible prime de confiance (+ 10 points en moyenne) aux supports « officiels » émanant des collectivités.

L’autre constat qu’on peut y faire, c’est la baisse des médias dont c’est justement la vocation d’informer : les télévisions et radios régionales ont perdu respectivement 27 et 12 points en 6 ans ; de son côté, la presse quotidienne poursuit une lente érosion et n’est plus mentionnée que par moins de la moitié des Français. Les raisons de ces baisses sont sans doute nombreuses : absence de modèle économique des télés locales, formatage musical des radios, changement des modes de lecture, désinvestissement de l’ultralocal de la part des journaux régionaux…  Quelle conclusion en tirer ? D’abord le constat que le débat entre communication (institutionnelle) et information (journalistique) n’a pas de sens du point de vue des Français qui s’informent via de multiples canaux (8,3 en moyenne) et parmi eux des canaux « officiels ». Plus largement, le transfert du papier vers les supports digitaux s’accompagne surtout d’une baisse de la dimension journalistique dans l’information. Cette évolution est sans doute la plus préoccupante.

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Les Français multiplient les supports pour s’informer sur la vie locale”

Leave a Reply

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.